Delo redonne vie au Théâtre classique en écrivant la suite d’une pièce de Feydeau

Delo redonne vie au Théâtre classique en écrivant la suite d’une pièce de Feydeau

De Feydeau à Delo - théâtre
Delo en compagnie des autres comédiens des pièces du « pack Feydeau »

Artiste d’origine congolaise aux multiples talents, DELO  est passé par le stand up, la radio, la télé en France. Il écrit des sketch pour les autres ainsi que des pièces de théâtre dont il fait la mise en scène et joue aussi l’acteur.

Pour la première fois, un auteur s’attaque à une œuvre de Feydeau en proposant la suite de la pièce à succès : « MAIS N’TE PROMENE DONC PAS TOUTE NUE ! » présentée le 25 novembre 1911 au théâtre Femina. Auteur de plusieurs pièces de théâtre, Delo s’est essayé cette fois-ci au jeu d’écriture classique en perdurant le concept du vaudeville.

C’est un projet original qui est proposé à travers le « pack Feydeau ». La troupe ne se contente pas de reprendre l’indémodable « MAIS N’TE PROMENE DONC PAS TOUTE NUE ! » souvent proposée en diptyque avec une autre pièce tardive de Feydeau. Cette fois-ci, le deuxième moment du spectacle présentera la suite qui s’intitule : « MAIS VA DONC T’HABILLER ! ». Cette pièce s’inscrit dans la continuité de la première pièce pour en faire durer le plaisir.

Le « pack Feydeau » est une proposition singulière qui s’applique à relever le goût d’une des plus célèbres pièces de Feydeau en lui procurant par sa prolongation, deux fois plus de piquant.

Celle-ci est l’une des dernières pièces de Feydeau écrite alors qu’il s’était déjà affranchi des codes du vaudeville pour renouveler le genre par de courtes farces conjugales en un acte.

D’emblée, Feydeau y pose le décor bourgeois dont il va se moquer. Cet univers bourgeois est celui du député Ventroux, qui veille à ce que tout soit parfait, étriqué, ordonné. Tout serait mis en place pour le respect des convenances, si ne surgissait pas dès la première scène… Clarisse, sa femme! Elle est l’élément perturbateur de cette cage dorée, dans laquelle elle étouffe et provoque, par son insolente candeur, le désordre. Les péripéties s’enchaînent sur un rythme endiablé, qui évolue en crescendo dès le début de la pièce.

« MAIS VA DONC T’HABILLER ! » surenchérit, et l’on est entraîné dans le tourbillon des rebondissements catastrophes provoqués par la folie joyeuse et débridée de Clarisse. Cette deuxième partie nous plonge dans l’euphorie la plus complète, et, quand s’achève la représentation, l’excitation est à son comble: la frénésie des comédiens a su gagner les spectateurs… C’est une lente immersion dans le chaos social qui est proposé par ce « pack Feydeau », mais un chaos salutaire. Une seule question subsiste: Clarisse va-t- elle finir par s’habiller?

La réponse : le samedi à 21h30 et le dimanche à 18h15 à La Comédie Saint-Michel – 75005 Paris.

Cette troupe hétéroclite de 25 à 94 ans possède à son actif, plus de 1500 critiques postées sur le site de Billetreduc.

Billettrie : http://www.billetreduc.com/107965/evt.htm

Facebook : DE FEYDEAU A DELO

Site Web du comédien Delohttp://mesevenements.wix.com/delocomedien

Publié dans: 3 février 2016La rédaction

Laisser un commentaire